« Rencontre du 3ème mythe »

 

Extrait…

 » Quand bien même, l’usager-patient-famille trouverait le professionnel de la recherche assez doué pour trouver mieux que lui même, ce qui peut être amélioré.  Il  lui apparaîtrait donc inutile de fournir l’effort de réactiver sa propre recherche puisque ce professionnel « spécialiste-expert »,  le fait si bien à sa place !

Cette historiette l’illustre bien :  un homme poussait sa voiture qu’il n’avait pu démarrer. Un  autre homme qui  passait par là, propose son aide. Celui qui pousse accepte la proposition. L’homme qui offre de l’aide prend sa place aux côtés de celui qui pousse. Celui qui a accepté l’aide proposée (et qui n’avait rien demandé) cesse de pousser pour aller s’installer au volant. Il explique qu’il est nécessaire de donner la bonne direction à l’auto. De fait, celui qui a proposé son aide se retrouve seul à pousser le véhicule. Il doit donc décupler son effort. A la fois pour tenter de faire avancer l’auto chargée de son propriétaire mais aussi pour s’acquitter de sa proposition d’aide !

Proposons une lecture de cette situation. Au départ, celui qui pousse son véhicule fait apparaître au regard de celui qui l’observe qu’il rencontre un problème. Pourtant sa recherche a abouti à la solution qui est la sienne :  le moyen de résoudre son problème est de pousser seul son auto.

Le tiers qui a proposé son aide a interprété la situation comme une demande d’aide implicite et la rendu explicite. Il trouve ainsi une solution à son propre problème en adaptant sa réponse à son niveau de croyance : le problème de celui qui est en panne est manifeste.  Sa solution n’est pas la meilleure, il faut lui en proposer une autre.

Cette petite histoire se propose telle une métaphore, dans laquelle un individu saurait mieux qu’un autre ce dont cet autre à besoin ! Et nous observons très souvent une posture similaire dans les processus d’accompagnement des professionnels mandatés par leur institution. La solution institutionnelle s’impose comme étant la plus efficace.

C’est ainsi qu’au fil du temps, l’acteur professionnel « expert » en savoirs professionnalisés du réseau PEMS (Psycho-Educatif-Médico-Social) a pu donner l’illusion d’occuper la place du chercheur en vie meilleure ! Cependant sur la durée, l’institution et son professionnel devront toutefois …

 A suivre 

 


 

Une illustration de Kano Okuuchi (The Crouty family)

analyse de la pratique - Thierry Girard - Formateur à La Rochelle

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *